AccueilRèglementRechercherS'enregistrerConnexion


Partagez | 
Nukenin de rang SS
« Yuki, Yukiko. »
Dim 08 Mai 2011, 13:43


Nbre de messages : 1525
Date d'inscription : 25/12/2006




C'était une nuit froide. Glaciale même. Presque autant que l'animosité qui animait la démarche frénétique du jeune Kaguya. Des explications, certains spécialistes auraient pu en trouver des dizaines néanmoins Clad aimait à penser qu'il était né ainsi et que ce n'était rien d'autre que sa douce nature. Il avait quitté son autel sculpté dans la roche, il ressentait le besoin insensé de prendre l'air et déjà il allait, courait, volait dans cette nuit rigoureuse au Pays de la neige. C'était un endroit qu'il affectionnait particulièrement, il aimait entendre le crissement de ses pas dans la neige, la craquement de la glace sous ses pieds. La pluie tombait par intermittence cette nuit-là, comme le plus souvent dans ce pays où il était rare de n’en pas voir plusieurs heures durant. Pour Clad, ces éléments étaient d’une beauté excessivement remarquable. Il aimait voir perler les gouttes d’eau sur les pétales parme gelés des fleurs de cerisier tout comme il aimait ressentir l’engourdissement de ses membres provoqué par le froid. Pour lui, cet endroit était autant propice au repos qu’à l’entraînement, il n’y avait pas d’équivalence possible ailleurs. Avec du recul, il se rendait compte qu’il était déjà un jeune vieillard. Il gardait de jeune les traits, néanmoins sa chevelure platine pouvait appuyer cet effet. Puis il se rendait compte que, même pour un monstre, se ressourcer pouvait s’avérer primordial.

Quelqu’un le suivait, il s’en était rendu compte mais continuait d’avancer dans le blizzard. Son instinct restait éveillé, à l’affût. Peu de personnes vivaient dans les montagnes où Clad se trouvait et s’il devait mettre fin à une vie ici-même, ce serait un endroit parfait aussi bien pour l’assassin que pour la victime. Personne ne le verrait, il ne laisserait pas de trace. Ce serait d’ailleurs un honneur pour le malheureux que d’avoir à se faire ôter la vie dans un endroit si somptueux. Une belle mort: nette, rapide, irréprochable au vu de la magnificence du lieu. Ce ne serait cependant peut-être pas si simple, la personne qui le suivait n’avait pas l’air d’être un piètre ninja; aussi fallait-il rester sur ses gardes. Puis qui sait, peut-être n’aurait-il pas à se battre. Il gardait le regard soigneusement fixé sur le firmament qui en cette nuit éblouissait d’une obscure clarté donnait par la lune et la neige. Néanmoins Clad ne pourrait pas tenir longtemps à ce rythme, il peinait à respirer à cause de la température et sa vitesse s’en voyait nettement amputée. De plus, la fatigue commençait à gagner son corps et cela pourrait rendre l’issu d’un combat incertain si combat il devait y avoir. Le corps humain semble tellement faible parfois. Le cerveau par contre est d’une telle puissance…

Il ignorait s’il devait continuer en espérant que son pourchasseur se fatigue avant-lui ou bien s’il valait mieux s’arrêter et faire face à son destin. La seconde solution paraissait la plus juste, elle laissait moins de place au hasard quant à ce qui pourrait advenir. Il gardait à l’esprit que la fuite pourrait être une solution dans le cas où son antagoniste ne serait pas seul, ou pas si faible. Il est vrai que ces dernières années passées en tant que Déserteur avait permis à notre jeune Kaguya de parfaire cet art qu’il avait pourtant longtemps méprisé. Il s’excusait en prétendant que la survie effaçait toute règle morale ou du moins que sa survie à lui le permettait. Il lâcha un soupir puis s’arrêta net, laissant ses pieds s’enfoncer dans la neige. Il ferma les yeux, se concentra pour décupler ses sens. Il était prêt. Son opposant s’étant rendu compte que sa présence avait été remarquée, aussi s’était-il maintenant montré à visage découvert. Clad le regarda un instant et glissa.


~ Hmm, c’est donc toi ? Quel est ton nom déjà ? J’ai oublié. ~


_________________
Gabyy <3




~ I am the master of my fate,
I am the captain of my soul. ~
[W.E Henley]
_________________________________________________________________________
Mizukage
« Yuki, Yukiko. »
Dim 08 Mai 2011, 15:27
avatar

Âge : 24
Nbre de messages : 1101
Date d'inscription : 25/12/2006
Equipement : 40.000 yens
Yuki no Kuni. Le Pays de la Neige tendait ses bras glacés à celle qui portait son nom en hommage au pays de naissance de celui qui l'avait recueilli lorsqu'elle s'était réveillée au tout début de ses souvenirs... Huit ans c'était passé depuis qu'elle était arrivée à Kiri. Et du chemin, elle en avait parcouru... Voilà que maintenant elle se retrouvait à la tête d'un village, qu'elle devait faire face à de nombreux problèmes futiles mais qui permettaient de faire vivre tant de personne... Et encore, ce n'était rien face à ceux que lui causait la réputation du Yondaime Mizukage... Yagura... Tellement cruel, tellement antipathique avait fait régner un régime de terreur sur le village. "Le village de la brume ensanglantée" qu'on nous appelait... Qu'importe, une nouvelle ère était venue et il n'existait plus.

Cette nouvelle ère était celle de cette jeune femme qui paraissait aussi peu âgée qu'une jeune première. Son mètre soixante-dix, ses courbes si légères et son visage délicat n'aidait pas à arranger son cas... Certains avait crier à l'indignation lorsqu'elle avait été nominée, prétextant que la jeunesse de Yagura allié à un poste important avait conduit le village à l'échec. Certains craignaient qu'il ne se produise la même chose avec cette jeune femme. Aucun d'eux ne se doutaient qu'elle était coincée dans une apparence qui n'était pas la sienne... Pas même elle ne le savait. En vérité, personne ne le savait. Et c'était peut-être mieux ainsi. Qui sait le choc que cela nous provoquerait si nous apprenions que nous étions en vérité quelqu'un d'autre...

La jeune femme, exaspérée par ses journées passées dans un palais où le silence régnait, avait besoin de s'évader, de prendre l'air. Évidemment, elle prévint ses plus proches shinobis de son départ pour Yuki no Kuni, ces derniers protestant qu'elle parte sans sécurité. Elle fit jouer sa position hiérarchique pour avoir la paix. Elle n'aimait pas qu'on lui colle de trop près. Le châtiment qu'elle leur réservait si elle en surprenait un la pister serait sans appel. Ses menaces étaient d'autant plus terrifiantes par ce regard dont la couleur résultait d'un savant mélange entre un saphir et le diamant Hope.

Il faisait encore très sombre lorsqu'elle enfila ses vêtements d'hiver et quitta le village, avec des ordres bien précis, et pris direction le pays de la Neige. Pays qu'elle aimant tant pour sa beauté et sa pureté. Ce paysage d'une blancheur immaculée était tel un drapeau de la paix tendu en permanence. Même si elle détestait souiller ce pays, il n'y avait rien de plus beau qu'une goutte de sang écarlate sur ce tapis de neige. Lorsqu'elle y posa le premier pied, elle eu comme la sensation que quelque chose ici avait changé, que le calme plat de ce pays était perturbé. Il ne lui fallut que peu de temps pour retrouver les traces d'un combat qui avait été de toute évidence très rapide. Le ninja qui avait tué les trois étendus dans le neige devenue écarlate n'avait pas fait dans la dentelle. Les corps étaient percés de toute part. L'un d'eux avait une bonne partie de ses entrailles qui brillaient à la lueur du soleil. La jeune femme ne pu s'empêcher de sourire à la vue de ce massacre. Elle continua sa route et laissa les cadavres aux charognards qui guettaient de tout près leur repas.

Son ascension dura pendant plusieurs heures et sans prevenir, le blizzard commença. Trouver un abris devenait urgent. C'était la sa préoccupation première lorsqu'elle détecta son chakra. Un ninja, qui n'appartenait pas de toute évidence à Kiri se trouvait tout près... Pourtant elle connaissait se chakra. La curiosité l'emporta sur la raison, et elle se mit en quête de cette personne. Ici elle était à son avantage, alors si besoin s'en faisait ressentir, elle ferait couler son sang jusqu'à la dernière goutte. La traque dura plusieurs heures et le blizzard était de plus en plus violent, de moins en moins soutenable. Elle se dirigeait à l'instint, suivant ses sens de ninjas et non plus ses sens sensoriels qui eux étaient annihilés par la morsure et la violence du froid.

Lorsque son opposant s'arrêta, elle comprit que la confrontation approchait. Elle félicita déjà ce ninja d'avoir survécu aussi longtemps à une chasse dans ce climat. Tout allait commencer d'ici peu. La cadence élevée qu'elle maintenant depuis un bon moment avait laissé place à une cadence quasi militaire. Puisqu'elle allait enfin faire face à quelqu'un, elle laissa retomber sa capuche, laissant sa longue chevelure cuivrée flottée dans le vent. Elle se prépara mentalement à la possibilité d'un combat, ses yeux s’illuminant d'un sceau, vestige de sa véritable identité et l'inconnu apparut peu à peu devant elle. Il était d'un beauté troublante... Ses cheveux argentés et ses yeux vairons ne lui étaient pourtant pas inconnu... Mais impossible de savoir où elle l'avait déjà vu. Lorsqu'il lui demanda qu'elle était son nom elle fut certaine que si son chakra lui avait été si familier, ce n'était pas pour rien...


~ Yukiko Arisawa... Et toi qui es-tu ?... ~

_________________
~ Clad <3 ~



~ "Kei... Si seulement je pouvais savoir, ce que ce nom signifie..." ~

_________________________________________________________________________
Nukenin de rang SS
« Yuki, Yukiko. »
Dim 08 Mai 2011, 18:56


Nbre de messages : 1525
Date d'inscription : 25/12/2006




Elle était là, elle se tenait devant lui. Emmitouflée, ses yeux d’azur resplendissaient dans la nuit. Sa chevelure flamboyante ne passait pas inaperçue. Elle avait du charme, c’en était déplorable. Elle, elle qui était Mizukage. Elle qui était à la tête du village ennemi, Yukiko Arisawa. Le choc n’aurait pas été plus brutal si on l’avait empalé. Son ennemi se tenait là, devant ses yeux et Clad ne semblait pas vouloir se venger. Elle n’avait rien fait, certes; mais le simple fait qu’elle en soit le pilier l’importunait. Une rage était enfouie en Clad, il devait l’étancher mais il essayait de se contenir tant bien que mal. Il plongea son regard dans celui de la Mizukage, avec l’air impassible qui lui était propre. Elle lui était étrangement familière mais il était pourtant persuadé de ne jamais l’avoir connu personnellement. Il l’avait cependant en tant que cible, après tout elle était à la tête d’un village ninja; tout comme l’Hokage et son visage aux traits fins était représenté sur le manuscrit des cibles à abattre que détenait Clad. Après tout, s’il la tuait maintenant le chaos s’installerait dans Kiri. Ce chaos serait profitable pour une attaque et le but serait atteint. Mais il était trop tôt, trop tôt pour penser à une éventuelle mise en marche et le risque d’une guerre n’était pas non plus à négliger. Il aurait voulu tapisser le manteau de neige d’un splendide écarlate et voir agoniser le cadavre exquis mais il devait se rendre maître de ses pulsions. Un jour elle tomberait, comme nous tous à vrai dire, mais ce jour n’était pas encore venu et il n’est pas dit que les mains qui entoureraient sa gorge soit bel et bien celles de notre homme; d’autant plus dans un monde où la mort se répand comme la gangrène au pays de la neige.

Il se tenait donc devant elle. Elle lui demandait son nom en retour mais la réputation qui lui incombait ne lui permettait nullement de donner son nom à l’ennemi. Il était d’ailleurs surpris qu’elle n’ait pas reconnu son visage comme étant celui d’un criminel très recherché, il se sentait d’ailleurs quelque peu vexé mais à la fois flatté car cela voulait aussi dire qu’il ne laissait pas de traces.


~ Eh bien, je pense qu’il vaut mieux autant pour l’un comme pour l’autre que mon nom ne te soit pas dévoilé en cet instant, chère Mizukage. ~

Ces paroles avaient été glissées subrepticement. Il n’avait pas non plus spécialement envie qu’elle fouille et si elle venait à apprendre qu’en plus d’être un criminel il était aussi un Kaguya cela n’arrangerait sans doute pas les choses. Mieux valait jouer la carte de la sûreté pour le moment, d’autant plus à l’aube d’un nouveau jour comme celui qui allait bientôt se montrer. Des plans devaient encore être mis en œuvre et toute la force et la parcimonie du jeune Kaguya étaient requis. Aussi avait-il prévu de garder ses intentions tout comme son identité cachés derrière ses yeux améthyste et cyan et sa crinière argentée. On ne survit dans un monde aussi dévasté qu’en prenant toutes les précautions nécessaires et il n’en était pas autrement que l’on se trouve du bon ou du mauvais côté de la ligne. Clad en était conscient et il en était de même pour Yukiko. Les flocons éphémères continuaient de tournoyer dans l’air impalpable, la vie continuait son cours néanmoins le temps ne semblait pas réellement s’écouler. En y repensant l’instant était presque d’une banalité remarquable. Mais le moment viendra où les cloches tinteront et marqueront la levée du voile noir, l’énonciation de la vérité. Ces instants sont redoutés, ils indiquent la date limite.

~ Tu comptes rester là ? ~




Dernière édition par Kaguya Clad le Ven 02 Déc 2011, 14:27, édité 1 fois

_________________
Gabyy <3




~ I am the master of my fate,
I am the captain of my soul. ~
[W.E Henley]
_________________________________________________________________________
Mizukage
« Yuki, Yukiko. »
Dim 08 Mai 2011, 22:46
avatar

Âge : 24
Nbre de messages : 1101
Date d'inscription : 25/12/2006
Equipement : 40.000 yens
Leurs regards étaient plongés l'un dans l'autre tel la confrontation de la Lune et du Soleil. Chacu n soutenait le regard de l'autre tout en ne pouvant le quitter. C'était comme si tout un combat se déroulait par ce simple regard... On ne pouvait déchiffrer les pensées d'une personne nous faisant face mais ses intensions étaient parfois plus que lisibles. L'ombre de la mort le poursuivait et elle lui dictait la route à prendre. Yukiko le sentait au fond d'elle. Si elle devait tomber un jour, il serait celui qui lui hôterai la vie. Mais pas aujourd'hui. Cette pensée morbide accentua son rythme cardiaque à une vitesse hallucinante. Elle se sentait à la fois anxieuse et surexitée, comme enhivrée par cette certitude.

Yukiko repassa en revue chacune des données qu'elle avait enmagazinée depuis la naissance de ses souvenirs pour tenter de retrouver son identité. Elle était de plus en plus persuadé que son visage, que ces traits lui étaient familiers. Des longs cheveux argentés, des yeux améthystes et cyan, des traits proches aussi fin que ceux qu'on appelait "elfes" dans les contes pour enfants. Le charme qu'il dégageait était puissant, comme ceux des êtres des ténèbres qui nous attiraient indéniablement. On ne pouvait oublié un tel physique, un tel charme... Yukiko feuilletait sa mémoire le plus rapidement possible lorsqu'elle réussi enfin à mettre un nom sur son visage. Clad... Mais Clad "comment" ? Elle enquêterait dès son retour au village.Elle se souvenait de son nom dans le Bingo Book qu'elle avait remit à jour très récemment.

Cependant, il y avait aussi ce sentiment qui lui tiraillait la poitrine. Comme si une rencontre physique s'était déjà produite entre eux. Qui sait ? Peut-être appartenait-il à son passé ? Non impossible il l'aurait reconnu immédiatement et ne lui aurait pas demandé son nom. De violents maux de tête l'assaillait tandis qu'elle restait impassible face à son opposant. Ces mots de tête apparraissaient à chaque fois qu'elle tendait de découvrir ce qui était enfoui en elle. De la concentration et du ca lme, les deux éléments pour que la sérénité reprenne sa place dans sa tête. Ce fut dans un souffle qu'elle prononça son prénom, elle n'était même pas sûr qu'il l'ai entendu.

La jeune Mizukage ne réalisait depuis combien de temps ils étaient ainsi à se fixer l'un l'autre. Le temps semblait avoir suspendu son cours, comme s'il était accroché à travers leurs regards, suspendu à chacun des mots qu'ils échangeaient. Malgré qu'il l'avait perturbé pendant un instant, elle était restée concentrée sur chacun de ses mouvements, sur chaque battement de cil qu'il avait pu avoir, restant sur ses gardes contre la moindre attaque. De sa survie dépendait tous un village qui avait du mal à se maintenir en équilibre. Elle ne pouvait se laisser surprendre, même par un ninja qui était très certainement liée à elle. Au fil des années elle avait appris à aiguiser ses sens comme des lames de rasoir.

~ Tu comptes rester là ? ~


Ces quelques mots suffirent à ramener la réalité sur terre, comme si Yukiko avait été transportée auparavant dans un puissant genjutsu. Ces paroles étaient imprégné d'un sens plus que raisonnable. Oui la question était là. Et maintenant, qu'allait-elle faire ?
Rester plantée là ? A quoi cela servirait-il à partir mourir congélée ?
Engager un combat ? Et prendre le risque de faire couler son village et de déclancher une guerre ?
Partir ? Pour se faire poignarder dans le dos par cette inconnu ? Non merci !
Puisqu'elle ne savait pas quoi faire, elle esquiva et retourna la situation.
Un sourire seducteur et ravageur illimina son village.

~ Je pourrais te poser la même question,
cher Nunkenin ~


_________________
~ Clad <3 ~



~ "Kei... Si seulement je pouvais savoir, ce que ce nom signifie..." ~

_________________________________________________________________________
Nukenin de rang SS
« Yuki, Yukiko. »
Dim 22 Mai 2011, 11:49


Nbre de messages : 1525
Date d'inscription : 25/12/2006




La vie semble parfois fascinante, la complexité même de voir un corps vide, seulement un amas de chair, de muscles et de sang, mouvoir était plutôt perturbante. Mais le plus étrange restait les émotions. Quelque chose d'indescriptible qui pouvait influer si simplement sur le physique et le mental. Il devait manquer quelque chose, une énergie, une force. Comment pourrions-nous expliquer que d'un coup d'un seul, quelque chose que l'on considère comme étant en vie s'éteigne. Pourtant, rien n'aurait changé, cela restait de la chair, des muscles et du sang, mais plus rien. Le corps de la Mizukage actuellement en était rempli de ce genre d'émotions. Clad le savait, à cette distance il sentait son coeur battre à une vitesse effarante. Il pouvait imaginer l'adrénaline secrétée et l'excitation à son paroxysme. Cet instant était excessivement plaisant pour notre anti-héros. Il imaginait la crainte se mêler à la curiosité, l'envie au besoin, la peur au désir. Ce moment en aurait été sublimé. Au plus profond d'eux, ils savaient. Cette part de ténèbres tapie en Clad n'était pas non plus inconnue à Yukiko, cela se sentait. Rien ne pouvait le réjouir plus. Ils se connaissaient, mais ne le savaient pas. Un lien étroit existait entre-eux.

Clad s'approcha de la Mizukage avec une démarche lente, saccadée comme si le froid bloquait ses articulations. Ce froid paraissant en cet instant plus menaçant encore que son antagoniste. Il commençait à perdre toutes sensations dans le bout de ses membres, mais arrivé à portée de son interlocutrice il leva sa main, dégagea quelques flocons qui s'accumulaient sur certaines de ses mèches flamboyantes puis posa sa main glacée, aussi glacée que son coeur sur sa joue et en guise de réponse, glissa:


~ Un jour viendra où tu en auras marre d'être entourée, mais toujours seule. L'ennui te gagnera quotidiennement, tu seras à la recherche d'un réel but à atteindre et tu te sentiras de plus en plus vide chaque jours qui te rapprochent de la mort. Et tu erreras sans fin jusqu'à ta libération. ~

Il avait prononcé ces paroles de manière excessivement poétique et mélancolique. Durant un instant très court une symétrie parfaite se dessinait pour les deux personnages. Le voile était levé. La vérité nue, d'une beauté transparente. Dans un instant ils partiraient, chacun de leur côté mais pour le moment Clad continuait de plonger ses yeux dans ceux de Yukiko. Ils n'avaient plus réellement besoin de paroles pour se comprendre, une connexion invisible transcendait tout ça. Clad sentait au plus profond de lui ce qu'elle voulait et savait pertinemment qu'un jour comme il l'avait prédis elle se lasserait de son village. Lorsque ce jour arrivera, ses portes seront ouvertes. Le jeune Kaguya gardait un mépris profond pour Kiri, une haine subsisterait jusqu'à ce qu'elle soit purgée. Ce serait d'une étonnante facilité, mais les obstacles pourraient très vite s'amonceler et finalement, cela pourrait prendre plus de temps que prévu.



_________________
Gabyy <3




~ I am the master of my fate,
I am the captain of my soul. ~
[W.E Henley]
_________________________________________________________________________
Mizukage
« Yuki, Yukiko. »
Lun 13 Juin 2011, 23:00
avatar

Âge : 24
Nbre de messages : 1101
Date d'inscription : 25/12/2006
Equipement : 40.000 yens
Elle se sentait faible. Si faible devant cet homme qui n'était à priori pas si différent des autres.
Lorsqu'il avait commencé à avancer, elle s'était sentie comme piégé. Son corps refusait de bouger, comme si il était certain que cet homme ne lui ferait aucun mal. Ce fut lorsqu'il effleura son visage qu'elle comprit que cette scène s'était déjà déroulé. Sa mémoire corporelle était toujours intacte. Sa main glacée, la
douceur de sa peau, l'impassibilité de son regard...

"Melin Le" souffla-t-elle dans un murmure.

Ces mots d'une langue inconnue lui était venue aussi naturellement que les premiers
mots qu'un enfant répète inlassablement. C'était très certainement l'odeur de sa peau, si familière, qui lui faisait dire n'importe quoi. Yukiko ne put s'empêcher de glisser ses doigts dans les cheveux argentés de Clad qui tombaient le long de son torse. Si les flocons de neige ne tombaient pas, on aurait pu croire que le Temps s'était arrêté.

~ Un jour viendra où tu en auras marre d'être entourée, mais toujours seule. L'ennui te gagnera quotidiennement, tu seras à la recherche d'un réel but à atteindre et tu te sentiras de plus en plus vide chaque jours qui te rapprochent de la mort. Et tu erreras sans fin jusqu'à ta libération. ~

Quitter Kirigakure ? Ce village qui lui avait tant apporté ? Non, il devait se tromper. C'eût été trop simple, et rien était simple dans ce monde de guerre. Une bourrasque surgie, la tempête se faisant de plus en plus redoutable. Même pour elle, maîtresse de la glace, cette tempête pouvait s'avérer mortelle si elle ne prenait pas refuge maintenant. Elle enleva sa main posé sur son interlocuteur, comme pour rompre l'instant, et la passa autour de sa nuque. Approcha son visage du sien, et lui murmura quelque chose à l'oreille. Puis elle recula, et plongea son regard dans le sien un dernière fois. Enfin elle recula d'un pas, d'un autre, avant de disparaître totalement derrière ce rideau blanc.

Elle filait aussi vite que le vent, pour rejoindre cette grotte où elle séjournait chaque fois qu'elle venait dans ce pays. Elle s'était beaucoup trop attardée, et elle le regrettait à présent. Elle qui pourtant était prudente avait bafoué toutes les règles. Elle n'avait respectée aucune des règles de survie lors de tempête de neige, et s'était laissé hypnotisé par un nunkenin.

Yukiko était à présent dans l'une des nombreuses cavités de cette grotte, où l'on ne pouvait se perdre à la condition de la connaître par coeur, auprès d'un feu, profitant de ces dernières instants de solitude avant de retrouver son poste. Elle était obligée d'attendre que la colère blanche s'apaise, et cela pouvait prendre des jours, ce qu'elle n'espérait pas vraiment.

La Mizukage écoutait le feu crépiter quand elle sentit une présence. Évidemment, c'était l'étendue de ses pouvoirs qui lui permettait de ressentir la présence de ce ninja, même s'il la camouflait. Elle malaxa son chakra, prête au combat, lorsqu'une brindille craqua...

__________________________________________________________

[HRP :] Très court, très naze mais rien d'autre ne me vient...

_________________
~ Clad <3 ~



~ "Kei... Si seulement je pouvais savoir, ce que ce nom signifie..." ~

_________________________________________________________________________
« Yuki, Yukiko. »

Contenu sponsorisé


_________________________________________________________________________
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

Yuki, Yukiko.

   Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sauter vers: